98 hectares, rythmés par des plans d’eau bordés d’arbres séculaires, des massifs boisés et d’élégantes « fabriques », il allie les aspects géométriques du jardin à la française et le romantisme des jardins anglais.

En 1978, le conseil Général de l’Essonne achète le domaine, le site est classé Monument Historique en 1977 et le château en 1981.

Depuis 1999, la commanderie, c’est-à-dire les communs, abrite les Archives Départementales de l’Essonne, un silo creusé dans la cour du château, qui comprend huit étages en sous-sol, permet de stocker jusqu’à 32 kilomètres d’archives.

En 2001, le Conseil Général décide de dédier l’ensemble du site à la culture et à la création contemporaine.
Tout au long de l’année, le centre d’art contemporain  propose des expositions et d’autres formes d’expressions artistiques au château, dans la chapelle, à l’orangerie et dans le parc.

Le Centre Mione reçoit des classes de découverte du primaire au secondaire de l’enseignement public ou privé bénéficiant de 3 thèmes de stage ; les arts plastiques et visuels, le patrimoine, l’environnement et les sciences. Les séjours peuvent être d’une journée ou d’une semaine.

2010/2011 verra la construction de la  « Fabrique »  réserves spécialement dévolues à la conservation et à l’étude des œuvres de la collection du département.

Le parc, les expositions et les spectacles sont en accès libres et gratuits